11 musiciens-résidants à la Pension de famille de Nimes

Depuis mars 2016, la Pension de famille de Nîmes a ajouté une corde à son arc : jouer de la musique et créer un groupe.

13/02/2017

Tout a commencé lors de la préparation du second festival "C'est pas du Luxe !" auquel la Pension a participé... "Nous y avions rencontré un artiste musicien et nous avions beaucoup aimé travailler avec lui... on a poursuivi ensemble l'expérience et désormais, il vient chaque mois passer 2 journées complètes à la Pension et animer des ateliers musicaux ", précise Nathalie, l'une des hôtes de la Pension.

Aujourd'hui, pas moins de onze résidants participent aux ateliers : guitare électrique ou sèche, basse, batterie, violon... et même une parolière. Nathalie est bassiste et son collègue, Pascal, batteur :

"Nous participons aussi aux ateliers mensuels et cela nous apporte beaucoup. L'idée, c'est de faire en sorte que ce travail puisse déboucher sur un concert que nous donnerons à la prochaine édition du festival. On ne sait pas encore comment sera la mise en scène, mais ce qui est sûr, c'est que notre participation sera avant tout musicale !

C'est une vraie aventure humaine pour chacun de nous... il nous arrive de descendre à la cave travailler avec l'un ou l'autre des résidants quand nous le pouvons. C'est important d'accompagner chacun dans sa démarche, il y a bien plus qu'un côté culturel et artistique."

Laurent a 51 ans, il est l'un des 3 guitaristes du groupe.

"Je suis arrivé à la Pension il y a trois mois et depuis que je suis là, j'ai repris la musique. J'en avais fait quand j'étais jeune, j'avais même créer un groupe de hard rock... Mais avec ma maladie, j'avais tout arrêté et je ne faisais plus rien.
Aujourd'hui, j'ai repris mes deux passions : la photo et la musique. Je suis allé reprendre mes affaires chez mes parents et je peux à nouveau jouer avec d'autres personnes, alors que jusqu'à présent j'en étais incapable."

J'ai du mal à croire que c'est moi

"J'ai peur du monde et de la foule ; avec le groupe, je me dépasse, je me force à aller vers les autres et j'y arrive. J'ai même du mal à croire que j'y sois arrivé si vite ! C'est énorme pour moi de pouvoir revivre une de mes passions et de pouvoir la partager avec d'autres. Avant, je restais enfermé dans ma chambre sans rien faire..."

Pierrette est l'une des anciennes de la Pension et participe avec ses mots au groupe musical.

"Cela fait 7 ans que je vis ici et c'est vrai que la musique nous permet de mieux communiquer entre nous. Parfois, c'est dur de vivre ensemble et ça ne se passe pas toujours bien. Avec la musique, ça va mieux, c'est ça que j'essaye de dire dans les textes que j'écris : l'harmonie, la paix, l'amour, la tendresse.... c'est de ça qu'on a besoin, pas de la haine ni de la guerre !

Ce n'est pas facile de rythmer les mots avec la musique mais petit à petit, j'y arrive. Ce qui me plait c'est qu'on est ensemble, je ne veux pas dire que je suis parolière, ce qui est important, c'est la musique que l'on fait tous ensemble."

Avec le groupe musical, Nathalie et Pascal espèrent aussi renforcer les liens avec les lieux culturels et artistiques nîmois. "Nous sommes en relation avec le théâtre de la ville qui s'intéresse à ce que nous faisons. Notre idée, c'est de nous ouvrir à des artistes et de travailler avec eux ; nous ne voulons pas rester enfermés sur nous-mêmes.

Serons-nous un jour le lien entre le festival "C'est pas du Luxe" et les lieux de culture autour de Nîmes ? Au-delà de l'estime de soi et de la reconnaissance pour notre public, c'est cela aussi qui a du sens pour nous et que nous recherchons à la Pension ", ajoute Nathalie. Tout un programme collectif et musical pour les années à venir...