Amélioration de l'habitat et des conditions de vie de 3 000 Nigériens

Aux confins du désert, la Fondation finance des projets de construction portés par l'association française "Imane-La Vie" animée uniquement par des bénévoles.

19/08/2013 | Crédits photos : DR FAP

37 maisons en brique de terre crue fabriquées sur place ont été construites à Tchibnitène, le 1er village touareg bénéficiaire du programme de la Fondation, chaque ménage bénéficiaire contribuant au chantier (eau, fabrication, nourriture des maçons...). Depuis 2010, une vingtaine de villageois sont formés aux techniques de construction afin de poursuivre l'amélioration de l'habitat local.

Aujourd'hui, Tchibnitène possède également une banque céréalière, une salle de couture et une salle de broderie ainsi qu'une épicerie villageoise, une banque alimentaire animalière et une salle d'accouchement avec une vingtaine de villageoises formées par une sage-femme.

La Fondation devrait continuer à financer des actions jusqu'en 2014

À Goffat, l'école primaire ouverte depuis 2000 se complète désormais du pensionnat de Tchirozerine ouvert aux collégiens, évitant ainsi aux jeunes de faire le trajet à pied tous les jours et leur assurant 3 repas par jour. Ouvert en 2008 et récemment agrandi, il accueille aujourd'hui 90 garçons et filles et permet ainsi aux enfants de Goffat de poursuivre leurs études jusqu'en Terminale.

La Fondation devrait continuer à financer jusqu'en 2014 des actions profitant directement aux habitants pris individuellement et d'autres favorisant le développement de tout le village. Maisons, infrastructures collectives, puits, microcrédits... les priorités sont définies collectivement, selon une répartition équilibrée.