A Douai, l'Agence régionale sensibilise le public et les jeunes à la précarité énergétique.

Du 5 au 16 avril, l'Agence régionale Nord-Pas de Calais présente une exposition sur la précarité énergétique, "En résistance, contre le froid".

04/04/2016 | Crédits photos : © Stéphanie Lacombe

La région Nord-Pas de Calais est pénalisée par le nombre de ses logements inconfortables. La part de logements de mauvaise qualité y est plus importante (4,8% Insee 2006) que dans le reste de la France (3,1%). L’importance du parc ancien, liée à l’essor industriel du XIX° siècle et ses villes champignons puis les crises sociales et urbaines expliquent cette réalité.

L’ancienneté du parc de logements de la région a également pour effet d’exposer davantage ses habitants à la précarité énergétique, puisque 68 % du parc est considéré énergivore, contre 57 % du parc en France entière. En 2015, on estime qu’un ménage sur 5 dans la région souffre de la précarité énergétique.

Ce sont les ménages modestes qui sont les plus touchés par la hausse des dépenses de logement quels que soient leurs statuts d’occupation, ce qui les expose à une vulnérabilité plus forte face à la précarité énergétique ou l’expulsion.

Entre 2001 et 2006, les dépenses logement avaient augmenté en moyenne de 0,6 % en région, mais cette augmentation a été de 2% pour les ménages aux revenus bas ou modestes.

Les aides au logement jouent un rôle modérateur de l’effort des ménages les plus modestes pour se loger. Au cours des dernières années elles ont permis d’atténuer les effets de la hausse des loyers et des charges sur le taux d’effort des ménages. En dépit de ces aides essentielles, le taux d’effort des ménages aux revenus bas et modestes reste plus élevé que celui des autres ménages.

Elles ne suffisent pas à maintenir leur taux d’effort au même niveau que la moyenne. De plus en plus de ménages font appel au FSL pour une dette de loyer ou de fluides.

 

En résistance, contre le froid

Pour sensibiliser le public et particulièrement les plus jeunes, à cette dimension du mal-logement particulièrement présente sur le territoire régional, l'Agence régionale présente à son tour une exposition photographique financée par la Fondation Abbé Pierre sur le thème de la précarité énergétique et réalisée par Bruno Maresca et Stéphanie Lacombe.

Bruno Maresca a réalisé des textes qui permettent d'appréhender la diversité des situations de la précarité énergétique et de comprendre leurs causes et leurs conséquences. Ce travail s'intègre à ses contributions à l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE). Stéphanie Lacombe, photographe, a réalisé les 28 visuels qui illustrent les 13 témoignages réunis dans l'exposition.

L'ensemble des photos et des témoignages est présenté à la bibliothèque de Douai, ouverte au public du mardi au samedi, de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h (sauf le samedi, fermeture à 17h). Des ateliers pour enfants auront lieu le mercredi 13 avril, sur place.