6 logements pour "les aînés du village", dans les Landes.

L'ancien hôtel de Donzacq a été transformé en domicile regroupé pour "les anciens" du village landais. Une réalisation financée en partie par "Toits d'abord".

13/01/2015 | Crédits photos : DR FAP

Fernande, Pierrot et Jeanne se sont installés en avril dernier et ont entre 80 et 94 ans. Ils font partie des locataires modestes qui ont quitté leur maison trop grande, trop lourde à entretenir ou encore trop éloignée des commerces et services nécessaires à leur quotidien. Installés dans l'un des deux studios (31 m2) ou dans l'un des quatre T2 (46 m2), ils peuvent continuer à bénéficier des services à domicile, tels le portage des repas, la téléalarme ou la livraison du pain. Un sentiment de sécurité qui vient conforter leur récent bonheur de vivre en habitat regroupé dans ce lieu convivial en plein centre-bourg.

"Je ne regrette pas d'être partie, on est au paradis ici !"

Jeanne, 86 ans, a quitté la ferme familiale où elle vivait depuis 1962 pour venir s'installer au "Grand Pavillon" et se trouve là en sécurité. L'ancien hôtel restaurant situé en centre bourg permet aux locataires de participer aux activités locales : Pierrot va jouer aux cartes au foyer rural, Raymonde se rend à son club de tricot. La plupart des locataires ont quitté des logements de plusieurs centaines de mètres carrés pour 30 m2. Un changement total de vie, mais un gain en termes de confort, de sécurité et d'accessibilité.

C'est l'UES Pact Sud Ouest qui a porté ce projet depuis dix ans. Chaque logement est conçu pour recevoir des occupants à mobilité réduite (douche à l'italienne, chambre permettant la rotation d'un fauteuil, cuisine équipée, volets roulants, ascenseur pour accès à l'étage et terrasse extérieure) ; la performance thermique a été atteinte et la réhabilitation de l'ancien hôtel-restaurant a permis d'atteindre une réduction sensible des charges, notamment avec l'installation d'une pompe à chaleur produisant chauffage et eau chaude.

Toutes charges comprises, le loyer moyen à charge est de 175 euros pour des revenus qui avoisinent les 800 euros.

Cette étape entre le domicile et la maison de retraite a en outre réduit la vacance sur la commune. La valorisation du patrimoine et la mixité sociale qu'elle illustre ont d'ores et déjà fait des émules... L'UES Pact Sud Ouest a cinq autres projets sur le département en perspective.

Huit partenaires financiers se sont regroupés afin que "Le Grand Pavillon" voit le jour : outre la Fondation Abbé Pierre dans le cadre de son programme "Toits d'abord", la Communauté de communes, la Caisse des dépôts, l'Etat, le Conseil régional.... Une réalisation qui a totalisé un investissement de plus de 500 000 euros.